AVE GAYA

Il faudrait annihiler toutes les frontières ;
pour y poser des semences et des prières…
Il faudrait recouvrir le passé de tranches égales;
pour espérer un futur aux valeurs impartiales.

Il faudrait pouvoir goûter à toutes les lectures, toutes les cultures,
donner à la science le goût de la sérénité, lui donner le pouvoir d’unir les volontés,
Il faudrait construire des bâtiments dont les vertes parures,
servent à la nourriture de toutes les Humanités…

AVE GAYA

 

La Fée Morgane

La lumière

J’oublie ce que je suis pour pouvoir m’adapter à cette vie
Mais à force de m’user, je mesure mon envie…

Cette coupable impression de ne trouver sa place,
Ce sentiment d’abandon me déchire et me glace.

La lumière éblouit mon obscurité;
De la promiscuité avec parité.

 

La Fée Morgane

Plaisirs solitaires

Au lever du jour où il fait encore sombre,

Sereinement m’accompagnent la fraîcheur et l’ombre;
Le réveil des oiseaux,
Le chant des premiers passereaux,
Le bruissement des roseaux…

Ô plaisirs solitaires
Où l’âme danse sur des blancs primaires
Gouaches de l’azur, contemplations éphémères.
L’esprit s’envole, passades mortifères.
Quand on nous surprend alors c’est le meilleur instant,
La réalité confondue avec les rêveries, présente son regard béant:
Je me sens encore enfant.

 

La Fée Morgane

Vieille enfant

À toi que le regard fait mourir, parce que je t’avais promis, il y a longtemps.

(Parce qu’un handicap, c’est dans la tête des gens.)

Elle est vieille cette enfant,
C’est dommage parce qu’elle est un peu belle.
Elle ne parle pas de sa différence tout haut,
Même si son regard s’en charge comme il faut.

Elle est vieille cette enfant,
C’est dommage parce qu’elle me rappelle,
Le temps des coquelicots et des ballades à la plage,
Le temps d’écouter et d’admirer le paysage.

Elle sait rire de tout
Mais ce qu’elle préfère surtout
C’est écouter la connerie
Que les garçons lui racontent avec poésie.

Elle est vieille cette enfant,
Elle cherchait l’occasion
D’apprécier l’intention
Du présent instant.

Au prix de décisions
De matérielles attentions,
Elle a manqué de présence,
Elle a manqué de constance.

Elle est vieille cette enfant,
Et son regard me demande tranchant,
Si la pitié est un charmant présent,
Si elle donne le droit d’être innocent ?

 

La Fée Morgane