Mourrons tranquillement entre les poubelles et les conserves pour chien.

Le complot ? Il est tout autour. Magistrature difforme, pourrie, corrompue, moisie. Politiques goinfrées de relations, à la soif s’épenchant de larmes humaines.


Société à pleurer, société à détruire, société à composter toute prête à renouveler ses élites.


Des médias toujours plus brillants à la solde des dirigeants.


Fausse censure, faux aveux.
Rien n’est dit qui ne soit prémâché.

Trouve ta place. Non pas celle-ci, non pas celle-là.

Rentre dans le moule que nous t’avons confectionné pour marcher comme il faut d’un tapis roulant à l’autre.

Mange ce qu’on te donne.

Chie des maladies.

Prends tes médicaments et sois content.


Tout va bien. Tout va bien.


Pas de barrière, pas de frontière pour la masse d’esclaves diluée dans l’évasion fiscale. Des redressements pour la bohème qui ne fait jamais rien comme il faut.
Tu nous as assez divertis, tu peux disposer.


Liquidons doucement le souvenir que nous avions de la liberté : quelle belle illusion !


Mourrons tranquillement entre les poubelles et les conserves pour chien.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *