Mourrons tranquillement entre les poubelles et les conserves pour chien.

Le complot ? Il est tout autour. Magistrature difforme, pourrie, corrompue, moisie. Politiques goinfrées de relations, à la soif s’épenchant de larmes humaines.


Société à pleurer, société à détruire, société à composter toute prête à renouveler ses élites.


Des médias toujours plus brillants à la solde des dirigeants.


Fausse censure, faux aveux.
Rien n’est dit qui ne soit prémâché.

Trouve ta place. Non pas celle-ci, non pas celle-là.

Rentre dans le moule que nous t’avons confectionné pour marcher comme il faut d’un tapis roulant à l’autre.

Mange ce qu’on te donne.

Chie des maladies.

Prends tes médicaments et sois content.


Tout va bien. Tout va bien.


Pas de barrière, pas de frontière pour la masse d’esclaves diluée dans l’évasion fiscale. Des redressements pour la bohème qui ne fait jamais rien comme il faut.
Tu nous as assez divertis, tu peux disposer.


Liquidons doucement le souvenir que nous avions de la liberté : quelle belle illusion !


Mourrons tranquillement entre les poubelles et les conserves pour chien.

Esquisse

À la gendarmerie, on protège une grosse menteuse parce qu’elle y a de la famille ou des amis (et c’est elle-même qui l’a dit ! “Je vais déposer plainte, tu sais pas qui j’connais.”) alors que c’est elle qui a porté le premier coup et s’est retrouvée minable de se faire immobiliser comme la sale lâche qu’elle est.

Cette grosse menteuse incite ses enfants à faire des trucs très vilains, comme s’en prendre à mes enfants, mentir ou ne pas assumer ses bêtises, et je ne veux plus qu’elle puisse me nuire d’aucune façon que ce soit.

J’ai besoin d’un AVOCAT, de POLICIER(S), de JOURNALISTE(S), d’INFORMATICIEN EXPÉRIMENTÉ, de DIVERS ACTEURS OU TÉMOINS, d’ARTISTE(S) qui soient engagés contre la corruption et qui n’aient pas peur de mettre à jour de gros dysfonctionnements.

POUR UNE JUSTICE ÉQUITABLE ET TRANSPARENTE

POUR UN TRAITEMENT DIGNE

ET UNE SOCIÉTÉ POUR TOUS


POUR UNE JUSTICE ÉQUITABLE ET TRANSPARENTE

POUR UN TRAITEMENT DIGNE ET UNE SOCIÉTÉ POUR TOUS

Corruption en Suisse

Quand s’occupera-t-on réellement des problèmes de corruption ?

http://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2018/06/01/reportage-sur-la-corruption-une-suisse-au-dessus-de-tout-sou-292500.html


https://www.lfm.ch/actualite/suisse/la-corruption-reste-un-probleme-en-suisse/

https://www.letemps.ch/economie/corruption-privee-un-nouveau-depart

https://www.lenouvelliste.ch/articles/suisse/lutte-anti-corruption-la-suisse-mauvaise-eleve-selon-transparency-international-805756

https://www.eda.admin.ch/deza/fr/home/themes-ddc/reformes-etat-economie/corruption.html

http://www.unifr.ch/sdp/Chaire2/enseignement/dps/7-Corruption-NotesNQ-Avril06.pdf

«La corruption dans la vie publique fait naître entre les méchants non plus des haines, mais des amitiés tout aussi violentes car les profiteurs ont besoin de s’entendre pour gruger la communauté…» Hérodote (Histoires, Livre III, ~ 450 av. J.C.)

Cette première citation nous rappelle que la corruption n’est pas seulement un phénomène de criminalité moderne, mais qu’elle est certainement aussi ancienne que l’existence des sociétés humaines.

«… la corruption abolit la confiance qui rend possible le mécanisme de la représentation. Du même coup, elle dénature la société démocratique, comme elle affaiblit l’Etat de droit, en réduisant à de simples fictions le respect de la légalité et la garantie judiciaire…» Mireille Delmas-Marty (La corruption: L’envers des droits de l’homme, Fribourg, 1995)

La seconde citation souligne les valeurs fondamentales que les sociétés démocratiques considèrent comme violées et perverties par la corruption.

Notes de cours du Prof. Nicolas QUELOZ
http://www.unifr.ch/sdp/Chaire2/enseignement/dps/7-Corruption-NotesNQ-Avril06.pdf

https://www.ethosfund.ch/sites/default/files/upload/publication/p375f_111209_Lutte_anticorruption_en_Suisse_Etude_sur_ltat_des_lieux_lgal_et_les_pratiques_des_socits_cotes.pdf

Sphère intime et abus

Un garçon touche ou “pelote” une fille et on banalise.
Un homme abuse d’une femme et là encore, on banalise,
on culpabilise, on tente d’expliquer, d’excuser…

Il y a un gros problème structurel dans l’éducation,
dans la relation aux corps, dans le respect de la sphère
intime.

Les tabous ne sont pas encore brisés mais, petit à petit,
on ose parler.

Quand agira-t-on en conséquence pour que tout cela cesse ?

Nous sommes des créatures soi-disant “évoluées”, nous disposons
de tous les moyens pour résoudre ce genre de problématique et
je ne comprends pas, n’accepte pas, ce manque de considération,
de prise en charge, d’application de solutions existantes.

Pourquoi la prise de conscience et les changements sont si longs
à opérer ? Pourquoi ne prend-on pas d’avantage de dispositions
pour avancer ?

Stop au copinage jusque bas dans les étages

Pour ceux qui auraient des doutes, je spécifie que tout ceci se passe dans notre charmante Suisse si tranquille…

J’ai eu “travaillé” ou plutôt survécu à des chambres de fortune qui servaient
de fumoir, d’habitat aux cafards, des cabines sans fenêtre, ni même aération.

J’ai vu des filles se faire virer pour avoir demandé des linges et des draps
propres (donc lavés et pas déjà utilisés une voir deux semaines durant ! -plusieurs mois s’agissant des draps), d’autres pleurer parce qu’elles avaient été vendues. On m’a crié dessus pour avoir réclamé.

J’ai appris que certaines avaient été battues, puis renvoyées chez elles avec un “pactole” dérisoire pour acheter leur silence.

J’ai été moi-même exploitée et abusée jusqu’à perdre la notion de la réalité, des convenances, de la loi du silence.

J’ai vu que sur les caméras, on se rinçait l’œil plutôt que de chercher des solutions pour améliorer les conditions des travailleuses.

J’ai vu la police contrôler ces établissement sans rien dire et en interdire d’autres qui respectaient d’avantage les conditions de base. Les policiers n’approuvaient pas forcément mais les politiques protègent la bêtise allègrement quand elles y ont des intérêts proches ou lointains.

J’ai vu qu’avec un nom, on pouvait ouvrir et fermer un bordel sans problème et sans autorisation, échapper à l’imposition et à toutes formes de restrictions. Exploitation de mineur par un proxénète, trafic de stupéfiants par un autre, traite d’êtres humains, après tout, ce n’est que le peuple, bonnes gens, passez votre chemin.

J’ai vu que celles et ceux qui n’avaient pas de papiers se faisaient attraper après avoir été usés. Usés par les patrons, par les clients et par l’omerta.

Avant de me réclamer quelques heures de misère, quelques heures de galère, assurez-vous que les locaux et les dispositions remplissent toutes les prescriptions, qu’eux et vous êtes en dehors de toute corruption.

Stop au copinage jusque bas dans les étages.

La Fée Morgane