Chers Esclaves

Chers esclaves, le seul moyen de vous émanciper de vos tortionnaires est une grève GÉNÉRALE pour que tout cesse de fonctionner selon le modèle de l’Antiquité.

Le changement ils n’en veulent pas. C’est à celui qui construira le plus gros bunker quand tout viendra à péter.
Et vous vous serez les cibles des missiles qu’ils auront écoulés entre la Busherie * américaine et l’État islamique.

Chers esclaves il est inutile de se battre. La seule arme qu’ il vous reste et c’est la seule chose qui les intéresse en soi, c’est votre force de travail.

Grève totale – squat dans les multinationales et permaculture dans les parcs publics et pour couvrir un peu tout ce goudron.

La Cinglée de Service

*Busherie -> boucherie on peut noter “Trumperie” -> tromperie puisqu’au final ce ne sont que de belles petites marionnettes à la solde des multinationales ///différence avec toi ou moi, ils peuvent choisir leur assaisonnement avant de se faire bouffer

Yverdon corruption

À Yverdon le tribunal joue juge et partie. Une fois la stagiaire du côté des juges, l’autre chez l’avocat. L’avocat vous vole et refuse de donner un décompte de ses frais. Vous réclamez au tribunal qui ne fait déjà pas son office et si vous n’avez pas d’assurance juridique, le tribunal n’entre pas en matière.

NON NON ET NON !

Dans ce système, un citoyen sans contact n’a aucun moyen de faire valoir ses droits.

Pour une autre affaire toujours sur Yverdon seule la partie adverse est entendue parce que le copinage entre la municipalité et la gendarmerie est entendu.

On tue mon chat pour me le déposer dans le jardin afin que je me taise.

Non !

Justice doit être rendue !

Stop corruption à Yverdon !

Stop

Sur Vaud des proxénètes suisses vendent et achètent des êtres humains. La police et les associations répondent qu’elles sont au courant mais qu’elles ont les mains liées par les politiques. À Fribourg on les tabasse après les avoir exploitées et on achète leur silence par quelques milliers de francs. À Bâle on confisque les papiers y compris ceux des ressortissants suisses. Et pire encore ! Toutes celles qui tentent de parler ont des redressements fiscaux injustifiés, menaces, divers chantages administratifs, refus d’aides diverses, internement forcé. De l’ordre doit être fait !

Au-delà de l’ombre

Au-delà de l’ombre

Il y aura des heures sombres ;
Comme tant dans une vie…
Les méchantes gens en nombre,
Et les petites manies.

Il n’y aura pas de regret,
Au couperet du juste retour.

Dans la souffrance les doigts liés,
Pour jouer la dilettante,
Nous ne laisserons pas l’ombre nous dévorer;
Combattre contre toute attente.

Jusqu’à ce que le Soleil cesse de briller,
Je t’aimerai au-delà de l’ombre.
Quand bien même régnerait une éternelle obscurité,
Mon Amour rejoindra l’Immaculé.

Stop corruption à Yverdon

Tant que les tribunaux ne rempliront pas leur devoir de manière équitable et correcte, les gens feront justice eux-mêmes.

Que les droits de chaque citoyen soient respectés et défendus.

Que les magouilles politiques cessent.

J’en appelle à plus de transparence et de contrôle au sein des institutions.

Seuls des organismes indépendants sont à même de garantir la probité de nos autorités. Il y a trop d’abus !

Menaces de la voisine et meurtre de mon chat

La voisine menace de tuer le chat.

Mon chat a été violemment shooté par une voiture en plein centre du village et déposé dans mon jardin.

L’obligation de déclarer une collision avec un animal est obligatoire.

Les urgences de police ont refusé de se déplacer mais viennent toquer à ta porte quand tu retournes des menaces qu’on t’adresse.

Les enfants de politicien pensent pouvoir acheter les lois en toute impunité.

Stop aux abus et aux mensonges !

J’accuse !

J’accuse l’Etat en la personne des institutions et de ceux qui les dirigent de :

Traite humaine

Meurtre et enlèvement d’animaux

Usure *

Copinage et corruption

Fraude

Acharnement et harcèlement

Mensonge

Vol et brigandage à grande échelle (avocats et juges corrompus, fiscalité abusive)

J’accuse les autorités de se plier au chantage politique.

D’inventer les fakes News pour conforter et légitimer leur seule fausse morale .

J’accuse et je ne me tairai pas.

J’ai vécu comme j’ai pu et je n’ai pas honte d’être une travailleuse du sexe.

Je reproche au pouvoir capitaliste machiste de stigmatiser cette profession et de tenir les travailleuses dans la promiscuité, l’opacité et le silence.

Je pense que la Suisse a les mains sales et ignore une problématique bien existente en essayant de la cacher sous le tapis.

J’accuse les services de télécommunications d’être vendus au pouvoir.

J’accuse le pouvoir de nous tenir en esclavage sans nous laisser d’issue favorable.

J’accuse une société imparfaite dont les petites cellules aimeraient s’émanciper.

J’accuse l’interdiction d’exercer librement, les lobbies, et l’absence de solutions concrètes concernant l’insertion, l’intégration des travailleurs-euses du sexe.

*réclamer des impôts après 50% de proxénétisme (soi-disant interdit mais pas appliqué), plus les frais, plus les tortures psychologiques au sein des bordels (puisqu’on interdit en pratique aux travailleurs-euse indépendants/tes d’exercer pour leur compte) , c’est indécent, inhumain. Faites appliquer les lois et encadrer cette profession et vous pourrez légitimement réclamer des impôts. Trop c’est trop ! Non aux abus institutionnels et politiques !

Non à l’hypocrisie du modèle suédois

Mourrons tranquillement entre les poubelles et les conserves pour chien.

Le complot ? Il est tout autour. Magistrature difforme, pourrie, corrompue, moisie. Politiques goinfrées de relations, à la soif s’épenchant de larmes humaines.


Société à pleurer, société à détruire, société à composter toute prête à renouveler ses élites.


Des médias toujours plus brillants à la solde des dirigeants.


Fausse censure, faux aveux.
Rien n’est dit qui ne soit prémâché.

Trouve ta place. Non pas celle-ci, non pas celle-là.

Rentre dans le moule que nous t’avons confectionné pour marcher comme il faut d’un tapis roulant à l’autre.

Mange ce qu’on te donne.

Chie des maladies.

Prends tes médicaments et sois content.


Tout va bien. Tout va bien.


Pas de barrière, pas de frontière pour la masse d’esclaves diluée dans l’évasion fiscale. Des redressements pour la bohème qui ne fait jamais rien comme il faut.
Tu nous as assez divertis, tu peux disposer.


Liquidons doucement le souvenir que nous avions de la liberté : quelle belle illusion !


Mourrons tranquillement entre les poubelles et les conserves pour chien.